Les aliments par excellence pour réduire la douleur

Le mot « inflammation » vient du latin « inflammo », ce qui signifie « j’embrase » ou « j’allume ». Et si vous avez subi la rougeur et les sensations de brûlure qui accompagnent l’inflammation (nous sommes tous passés par là un jour), il est facile de constater à quel point cet état est bien nommé.

L’inflammation est précisément ce qui cause la douleur. Mais n’allez pas croire que votre corps est masochiste.

L’inflammation survient lorsque votre système immunitaire repère un problème. Il peut s’agir d’une blessure, de cellules endommagées, d’une bactérie étrangère ou d’un virus. Ainsi, au moyen de l’inflammation, votre corps tente de détruire l’agent en cause avant qu’il ait la possibilité d’aggraver la situation.

Pour en apprendre plus sur les mécanismes à la source de l’inflammation, lisez ce billet de blogue (en anglais).

L’inflammation se compare à un feu de broussailles. Parfois, des incendies maîtrisés sont nécessaires pour éliminer les matières anciennes ou mortes ainsi que procurer des nutriments qui permettront à la vie nouvelle de se développer. C’est une partie du processus naturel de revitalisation. Mais parfois, la maîtrise de ces feux nous échappe et, au bout du compte, ils finissent par porter atteinte à des régions auparavant saines.

L’inflammation se compare passablement à cette situation. Elle prend naissance innocemment, votre corps repère un problème et tente de le régler. La plupart du temps, les flammes de l’inflammation (et la douleur qui les accompagne) s’éteignent par elles-mêmes. Mais parfois, il arrive que votre système immunitaire soit incapable de s’en charger seul ou qu’il s’emballe – comme un feu de broussailles hors de maîtrise – et que l’inflammation se propage. Il provoque alors des douleurs cuisantes et de l’inflammation, peu importe où elle s’installe. Sans traitement, l’inflammation à long germe peut entraîner une profusion de troubles de la santé, allant de l’asthme jusqu’à l’arthrite selon l’endroit où elle se loge.

Alors, quand quoi que ce soit s’enflamme, que faites-vous? Vous appelez les pompiers qui disposent de tonnes de substances et d’outils mis au point pour éteindre les incendies. Et c’est exactement ce qu’on doit faire en présence d’inflammation. Il faut plus qu’une chaudière d’eau ou deux pour éteindre les feux qu’elle provoque.

Heureusement, il existe de nombreux antidouleurs naturels, et plusieurs combattants de l’inflammation se cachent dans les aliments qui se trouvent probablement dans vos armoires!

Dans ma vidéo, je parle de ces aliments qui contribuent à lutter contre l’inflammation et la douleur, de même que de ce qui peut être à leur source. Comme vous le savez, moi aussi, je ne jure que par les produits de santé naturels. C’est pourquoi j’ai un conseil idéal pour contribuer à éliminer votre douleur en vous attaquant à la racine de l’inflammation et des élancements, de sorte qu’ils ne reviennent jamais.

À noter : la vidéo n’est qu’en anglais. 

Le gingembre

  • Le gingembre combat la douleur et l’inflammation sur deux plans. Il peut mettre un frein à l’inflammation avant même qu’elle commence en inhibant la formation de composés inflammatoires dans votre corps. De plus, une fois l’inflammation déclenchée, il parvient à produire ces effets anti-inflammatoires et est en mesure de renverser le processus.
  • Bien nommés, ces composés anti-inflammatoires sont appelés gingérols.
  • Le gingembre n’est pas un nouveau figurant sur la scène des analgésiques naturels. Les écrits anciens de la Chine, de l’Inde et du Moyen-Orient traitent de ses bienfaits à la fois médicinaux et culinaires.
  • Les études ont démontré que les gens atteints d’arthrose et d’arthrite rhumatoïde souffrent moins et sont plus mobiles lorsqu’ils consomment du gingembre régulièrement.

L’ananas

  • Les ananas sont une source super riche de vitamine C, laquelle contribue à lutter contre les atteintes provoquées par les radicaux libres qui influent sur la douleur articulaire et les incapacités accompagnant parfois l’arthrose et l’arthrite rhumatoïde.
  • La tige et le fruit de l’ananas contiennent un mélange complexe de substances appelé bromelaïne.
  • On impute à la bromelaïne la réduction de l’inflammation tout comme de la coagulation sanguine excessives. Prise sous forme de supplément alimentaire, elle a même réduit le développement de certains types de tumeurs.
  • Plusieurs fruits et légumes commencent à perdre des nutriments dès le moment où ils sont cueillis, mais pas l’ananas! S’il est réfrigéré, même le fruit coupé conserve plusieurs de ses nutriments pendant au moins six jours.
  • Fait intéressant sur l’ananas : un ananas n’est pas un seul fruit, mais plutôt un composite de plusieurs fleurs dont les petits fruits fusionnent ensemble autour de son centre. Que sont ces petits « yeux » épineux à la surface de l’ananas? Il s’agit de ces petits fruits individuels!

Le saumon et la sardine

  • C’est la haute teneur en acides gras essentiels oméga-3 anti-inflammatoires qui fait des poissons gras d’eau froide, comme le saumon et la sardine, des aliments efficaces dans la lutte contre la douleur.
  • Les oméga-3 peuvent réduire le risque de maladies chroniques liées à l’inflammation, par exemple, la cardiopathie, le cancer et l’arthrite.
  • Il est aussi possible d’obtenir des oméga-3 de sources végétales, mais le poisson gras d’eau froide contient des oméga-3 sous forme d’EPA et de DHA qu’il est plus facile pour votre corps de mettre à profit.
  • Bien que vous puissiez obtenir des oméga-3 biodisponibles d’une grande variété de poissons, je suggère tout de même le saumon et la sardine. De fait, la teneur en toxines telles que le mercure de ces poissons de plus petite taille est plus faible que celle des gros poissons comme l’espadon et le thon. Ils sont aussi plus faciles à pêcher en assurant la durabilité de la ressource.
  • Consommer suffisamment d’oméga-3 anti-inflammatoires dans votre alimentation contribue à équilibrer la quantité d’AGE oméga-6 favorisant l’inflammation (que l’on trouve dans plus d’aliments).

L’ail

  • L’ail fait partie des premières plantes que l’homme a cultivées. Nous le cultivons depuis maintenant plus de 5 000 ans!
  • Il est riche en composés soufrés à la source de son odeur distincte tout comme des bienfaits qu’il procure pour la santé.
  • Ces composés contribuent à vous protéger contre l’inflammation et le stress oxydatif.
  • Une fois l’ail haché ou broyé, laissez-le reposer quelques minutes avant de le faire cuire ou d’y ajouter d’autres ingrédients. Cela permettra à ces composés soufrés de se trouver pleinement activés, ce qui en augmentera l’efficacité!
  • Pour en apprendre plus sur les bienfaits de l’ail pour la santé, consultez ce billet(en anglais).

Avocado

  • Oui, l’avocat est gras, mais les lipides qu’il contient sont pour la plupart mono-insaturés (santé). Et souvenez-vous que les lipides ne sont pas responsables de l’embonpoint. C’est plutôt le sucre qui l’est (billet en anglais).
  • L’avocat est l’aliment parfaitement équilibré. Il contient des lipides santé, des fibres et des protéines!
  • Il contient même un type particulier de lipides (phytostérols), lesquels procurent d’importants bienfaits anti-inflammatoires aux systèmes de notre organisme.
  • Ces phytostérols sont anti-inflammatoires, mais l’avocat recèle encore davantage de puissance antidouleur grâce aux autres nutriments anti-inflammatoires qu’il contient, par exemple les caroténoïdes, les catéchines et les procyanidines.
  • L’avocat constitue une base merveilleusement onctueuse pour les desserts sans produits laitiers, par exemple cette tarte à la lime et à l’avocat (recette en anglais).
  • Heureusement, il existe des suppléments naturels faits à partir d’aliments entiers qui se révèlent extrêmement efficaces pour réduire la douleur.

Ce dont il faut se souvenir, c’est que tous les suppléments naturels ne sont pas créés égaux. Avez-vous déjà entendu parler de la membrane de coquille d’œuf? Parfois, on la nomme NEM. Seuls les produits de Genuine Health contiennent BiovaFlex, une forme de NEM.

Qu’est-ce que BiovaFlex?

Il s’agit d’un ingrédient naturel présent dans la membrane d’œuf. Il contient du collagène, de l’élastine, de la desmosine, de l’isodesmosine, de la glucosamine et de la chondroïtine. En quelques mots, il améliore la vigueur et l’élasticité du collagène, favorisant la mobilité sans douleur des articulations.

Pour la douleur articulaire légère, je recommanderais fast joint care+ qui, évidemment, contient BiovaFlex. En cas de douleur aiguë et d’arthrose, Genuine Health offre fast arthritis relief+, lequel contient de l’Avovida (issu de l’avocat) et de la bromelaïne (provenant de l’ananas), dont l’efficacité est démontrée lorsqu’il s’agit de réduire le pincement articulaire, tandis que BiovaFlex stimule la production de nouveau cartilage. Cette compagnie offre aussi fast pain relief+, qui constitue une solution de rechange géniale aux médicaments analgésiques. Ce produit agit en aussi peu que deux heures en présence de maux de tête et de crampes. Tous ces suppléments sont à base d’ingrédients alimentaires entiers!