Votre microbiome sabote-t-il votre perte de poids?

Chaque année, 45 millions d’Américains et d’Américaines se soumettent à un régime amaigrissant. Mais la plupart de ces régimes ratent la cible. Selon l’estimation, 80 % des gens reviennent à leur poids de départ (ou gagnent même quelques kilos) au cours de l’année qui suit le début du régime amaigrissant.

Mais pourquoi tous ces gens échouent-ils? Au-delà de la volonté et de la nature humaine, une recherche récente a dévoilé une raison étonnante à la source de la prise de poids après un régime yoyo : le microbiome.

Qu’est-ce que le microbiome?

Le microbiome intestinal est si important pour notre santé que plusieurs scientifiques le considèrent comme un organe en soi! Aussi appelé notre « intestin » ou notre « jardin interne » notre microbiome peut contenir jusqu’à quelques milliers d’espèces de bactéries, de champignons et d’autres formes de vie microscopique. Ces microbes s’acquittent de tâches importantes pour nous. Ils influent sur tout, tant sur la santé digestive et l’immunité que sur la composition corporelle.

En comparant la diversité microbienne observée chez nous à celle de nos ancêtres ou des gens qui adoptent un style de vie traditionnel, force est de constater que la nôtre décline. Les microbes accomplissent des tâches importantes à notre service, alors quand la diversité s’atténue, nous perdons d’importants « emplois » autrefois occupés par nos amis bactériens. Par exemple, maîtriser la prise de poids.

Nouvelle recherche sur le microbiome et les régimes amaigrissants

Lorsque les chercheurs de l’Institut des sciences Weizmann situé en Israël ont soumis des souris à une alimentation à teneur normale en lipides puis, en alternance, à un régime alimentaire riche en lipides (essentiellement, à un régime yoyo), ils ont remarqué des modifications parmi les bactéries intestinales.

Le régime yoyo en question a entraîné des changements dans le microbiome des souris. Par ricochet, celles-ci sont devenues plus susceptibles de prendre du poids. Même après le retour à leur poids de départ, les souris prenaient du poids plus rapidement, et ce, chaque fois qu’elles consommaient le régime alimentaire riche en lipides.

Lorsque les chercheurs ont transféré des bactéries du microbiome de ce premier groupe de souris à un deuxième groupe de souris (qui n’ont pas été soumises au régime), ils ont constaté qu’en consommant une alimentation à haute teneur en lipides, elles aussi ont pris du poids plus rapidement.

Les chercheurs ont mis le doigt sur la cause : la teneur réduite en deux flavonoïdes (les flavonoïdes sont un type de polyphénols qui constituent un vaste groupe de composés chimiques exerçant des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires) appelés apigénine et naringénine, lesquelles, en plus de procurer de nombreux bienfaits pour la santé influencent également l’expression génique. Ces flavonoïdes ont modifié le gène UCP1, lequel agit sur le métabolisme.

Les chercheurs ont pensé qu’un traitement « postbiotique » ‒ avec la réintroduction des flavonoïdes dans l’intestin – pourrait prévenir la prise de poids après une diète.

En matière de perte de poids, la recherche est prometteuse. Nous avons vraiment la capacité d’influer sur la santé de notre microbiome, ce qui profite à la santé de notre corps entier!

Chez Genuine Health, nous sommes persuadés de l’importance de la santé intestinale et du microbiome. Alors que nous ne sommes pas partisans des diètes en soi, nous croyons que le corps doit recevoir sa nourriture essentielle au quotidien!

  • Notre produit phare, greens+, contient des polyphénols dont la capacité de nourrir les populations de microbes intestinaux a été démontrée.
  • Nos protéines et nos suppléments fermentés, par exemple fermented vegan proteins+, contribuent à renforcer la santé intestinale et à optimiser la nutrition. fermented whole body NUTRITION with greens+ contient de l’apigénine et de la naringénine – les flavonoïdes dont les chercheurs ont démontré les effets sur le métabolisme!
  • Notre advanced gut health probiotic est le produit qui contient le plus grand nombre de souches sur le marché, et son système de libération unique fait en sorte que les probiotiques se rendent là où ils sont utiles.

Bien qu’il nous en reste beaucoup à apprendre, une chose est certaine : consommer une profusion de flavonoïdes, abondants dans les aliments végétaux et les superaliments verts en poudre, ainsi que prendre des probiotiques de bonne qualité préparera le terrain à un microbiome et à un organisme débordants de santé à long terme.

Source : Elinav, E. et coll. « Persistent microbiome alterations modulate the rate of post-dieting weight regain », Nature (2016) système DOI : 10.1038.